SÉCURITÉ
DEMANDEZ UN DEVIS
APPELEZ-NOUS
>
Motoneiges en pleine action
SÉCURITÉ
Un réseau unique!
Vivez l’expérience des sentiers GRANDEUR NATURE du Québec. Un réseau unique! 13 régions à découvrir, un seul réseau de sentiers à découvrir !

Le réseau des sentiers de motoneige du Québec est mondialement reconnu, notamment grâce à son accessibilité et à l’interconnexion entre les régions. Les paysages sont d’une grande beauté et les services, tels lieu d'hébergement, relais motoneige et station service sont facilement accessibles et vous garantissent une randonnée en motoneige des plus réussies.

La motoneige est un sport mécanique comportant les mêmes risques que la moto. Lorsque le conducteur percute un arbre, un rocher ou un autre motoneigiste, seul son casque le protège.

Trop souvent les touristes européens réservent des vacances en motoneige sans se soucier des règles de sécurité de base qu’ils devraient vérifier auprès de leurs fournisseurs.

Nous vous en dressons une liste qui peut certainement vous aider à faire de votre raid des vacances inoubliables et non pas les transformer en un cauchemar.

1) La phrase banale du touriste est souvent : « oui, mais je vais être bon en motoneige car je fais de la moto ou du scooter… ». La motoneige n’a RIEN À VOIR avec ces sports! Le touriste débutant conduira les premières heures à 30 km/h avec le sentiment d’être à 90 km/h!!
La conduite d’une motoneige demande beaucoup de force pour faire tourner le guidon ou contrôler les dérapages.
La machine se pilote assez facilement de façon « promenade » jusqu'à 45km/h.
Entre 45 km/h et 60 km/h, la machine cherche à basculer du côté extérieur des virages obligeant le conducteur à déplacer son fessier de l’autre côté et à tenir fermement le guidon pour resserrer l’arc du virage et ce afin de ne pas être déporté et donc, se retrouver à contre sens de la circulation!

À ce stade, beaucoup de touristes sont simplement incapables, s’épuisent physiquement et se rendent compte amèrement que leur agence de voyages ne leur à jamais donner ces informations qu’ils découvrent sur place. Les vacances « carte postale » teintées malheureusement de clichés deviennent une galère pour le conducteur ou le passager assis à l’arrière qui se fait secouer toutes la journée.
Entre 60 km/h et 70 km/h (limite maximum permise dans les sentiers), la motoneige devient un sport « actif » plus fait pour les « gars débordant de testostérone » que les femmes. De plus, les irrégularités de la surface des sentiers et des conditions climatiques font en sorte que la conduite de ces machines, est sportive au niveau des bras, épaules et thorax. La fatigue ressentie ressemble plus au motocross par les nombreuses vibrations ressenties. Il n’est pas rare de voir des touristes complètement épuisés en fin de journée « dormant dans leur soupe ».
Donc, ne vous laissez pas berner par un Tour Opérateur vendant des raids en circuit « débutant » sur son catalogue que seulement quelques personnes sont capables d’apprécier.

2) Ayez une conduite responsable! Les loueurs de motoneiges sont obligés d’imposer des cautions sur les machines allant jusqu'à 2 000 de responsabiliser les conducteurs. Leur conduite irresponsable provoque accidents, blessés et morts sur les sentiers.

3) À savoir avant de vous engager sur les sentiers.
  • Avoir un « brieffing » sur la conduite de la machine avant votre départ (maniement, position, fonctionnement, caractéristiques des machines...)
  • Garder une distance de sécurité de freinage entre deux motoneiges.
  • Garder votre droite sur les sentiers qui sont à double sens. Un choc frontal est souvent catastrophique!
  • Respecter la signalisation sur les sentiers. La limite de vitesse commence à 15 km/h dans les zones urbaines, 30km/h dans les zones ayant peu de visibilité et 70 km/h sur des parties en droite ligne. La police est équipée de motoneiges et de radars. Et mieux encore, n’oubliez pas qu’un arbre peut tuer même à 25 km/h!!!
  • Rester sur les sentiers en tout temps aussi bien en forêt que sur les lacs. Des motoneigistes sont morts noyés en empruntant des zones où la glace était plus fine et où la Fédération des Clubs de Motoneiges du Québec, n’avait pas balisé de pistes. Avec une eau à 4 degrés et des combinaisons de motoneigistes imbibées d’eau, il est souvent impossible de remonter à la surface. Le motoneigiste devient vite engourdi et épuisé et péri noyé entrainé par le courant.
  • La pratique de la motoneige hors piste est interdite! Vos assurances en responsabilité civile ne vous couvrent que sur le réseau de sentiers de la Fédération des Clubs de Motoneige du Québec. Lorsque vous achetez un raid hors piste chez un fournisseur, vous participez à faire fermer certaines zones pour ce sport : un propriétaire terrien ne veut pas forcément de motoneiges sur sa terre. Vous stressez un écosystème et la faune inutilement. Comme la motoneige reste un sport de nature, nous voulons la garder intacte!
  • Lorsque vous croisez des motoneigistes, vous devez connaître et appliquer les gestes de communication entre conducteurs pour votre sécurité et celle des autres. Ces gestes sont également indispensables pour ceux qui vous suivent. Trop de touristes agitent la main en faisant simplement « coucou! »
Signaux de la main

Arrêt
Bras étiré à la verticale et main ouverte. Dans certaines circonstances le signal d'ARRÊT peut être fait avec le bras droit, entre autre lorsque la main gauche sert à actionner les freins.


Ralentissement
Incliner le bras gauche vers le bas le long du corps et effectuer un mouvement de battement de main en guise d'avertissement.


Virage à droite
Bras gauche levé au niveau de l'épaule, coude fléchi, avant-bras en position verticale et main ouverte.


Virage à gauche
Bras gauche étendu horizontalement au niveau de l'épaule dans la direction du virage.


Dernière motoneige
Lâcher la poignée, garder la main fermée au niveau de l'épaule.


Motoneige derrière
Bras levé, coude fléchi et pouce vers l'arrière à la manière d'un auto-stoppeur, bouger le bras de l'avant à l'arrière au-dessus de l'épaule.


Motoneiges arrivant à sens inverse
Bras gauche levé au niveau de l'épaule, coude fléchi, avant-bras en position verticale, poignet fléchi, bouger le bras de gauche à droite au-dessus de la tête en indiquant la droite du sentier.

  • Conduire de façon vigilante. Ne conduisez JAMAIS avec des facultés affaiblies (alcool, drogues, médicaments ou fatigue excessive). Un guide responsable vous interdira simplement de prendre votre machine.
  • Habillez-vous chaudement. Les habits de motoneige sont très chauds mais cela ne vous dispense pas de vous équiper avec des sous-vêtements chauds, chaussettes chaudes, cagoule pour mettre sous votre casque. Trop souvent des européens arrivent habillés comme s’ils allaient en Martinique! Un guide responsable obligera le client de s’équiper dans un magasin de sports avant de le prendre en raid. Le Québec peut avoir des températures allant de moins 10 à moins 45 degrés. Un simple bris mécanique peut devenir un cours de survie pour pouvoir passer la nuit dans un territoire immense et glacial.
  • Ne partez jamais seul, que vous soyez novice ou expérimenté. L’immensité du territoire (6 fois la France et 35 000 km de sentiers) fait que vos procédures de sécurité doivent s’apparenter à celles de la plongée sous-marine ou de la voile en mer!
  • Renseignez-vous sur les régions à visiter et choisissez votre point d’arrivée.
  • Décidez toujours du tracé à prendre en fonction du temps que vous avez réservé pour vos vacances hivernales. Recherchez les adresses et téléphones des établissements en hôtellerie et restauration afin d'établir des contacts.
  • Estimez la distance moyenne que vous pensez effectuer chaque jour lors de votre voyage.
Secours au Québec
Les européens évaluent très mal les services de secours du Canada. Étant donné qu’en France, Suisse et Belgique, les pompiers, sécurité civile, gendarmerie, police, armée, SAMU/SMUR ont des hélicoptères pour les évacuations rapides, ils s’imaginent que tous les pays industrialisés ont les mêmes moyens. Malheureusement, sur ce point le Québec n’a que 6 millions de contribuables et cet immense pays à faible densité humaine n’a pas les moyens de se payer ce que l’Europe propose.

Donc en cas d’accident de motoneige grave (ex : un bassin ou fémur fracturé), il n’y a aucun moyen de vous évacuer rapidement! Impossible de vous asseoir sur la motoneige du guide! Seules les ambulances américaines jaunes existent! Et ces dernières ne sont pas encore équipées de chenille pour aller vous chercher dans la forêt et ses 3m de neige! Au mieux, elles vous emmèneraient à l’hôpital le plus proche d’où vous seriez transféré à Montréal par la suite.

Nous vous conseillons FORTEMENT d’inclure à votre séjour l’assurance évacuation hélicoptère d’une compagnie privée appelée AIRMÉDIC. Ce service équipé d’hélicoptères dauphins, médecins et infirmières intervient dans le « GOLDEN HOUR » et vous évacue dans un hôpital approprié.



Comme la motoneige se pratique en régions éloignées, nous sommes toujours étonnés de croiser des convois de motoneiges de tours opérateurs:
  • Sans assurance d’évacuation par hélicoptère qui est à notre sens, indispensable! (www.airmedic.net)
  • Sans téléphone satellite car aucun signal de portable ne passe en pleine forêt.
  • Sans positionneur GPS de type Garmin ou SPOT qui vous localise par le biais d’une longitude et d’une latitude. (vous êtes comme en pleine mer et l’explication aux secours de : « il est juste derrière un sapin blanc! » ne suffit pas à vous retrouver rapidement.
  • Sans trousse de premiers soins (qui n’est bonne que pour des petits bobos).
  • Sans traineau de type « barquette » trainée par le guide pour évacuer la personne jusqu’à un lieu dégagé où l’hélicoptère pourra se poser.
  • Sans planche dorsale et collet cervical pour immobiliser la victime sur place sans la déplacer et la rendre impotente.
  • Sans fusée aérienne de détresse pour se positionner dans cette forêt très dense à l’approche de l’hélicoptère.
  • Sans guide secouriste. Personne engagée à la va-vite par des organisateurs peu soucieux de ces détails. Ce qu'il faut avant de choisir votre fournisseur de raid
  • Vérifiez ses moyens d’intervention en cas d’accident. Un téléphone satellite ne suffit pas !
  • Vérifiez si le guide est secouriste. Exigez une copie de son brevet.
  • Vérifiez si la société détient une assurance professionnelle en responsabilité civile. Beaucoup n’ont rien et s’improvisent dans l’enseignement des sports. Notez que très peu d’assureurs veulent couvrir l’activité GUIDAGE DE MOTONEIGE en commercial!
  • Notez que si vous voulez passer directement par un concessionnaire de motoneiges, se dernier ne doit certainement pas avoir de telles assurances car son magasin a pour mission de louer et entretenir des machines ET SEULEMENT CELA! Pas d’enseigner sa pratique et d’initier des expéditions! Pour exemple, nous aimons dire : « un peu comme dans une station de ski : le magasin de location de skis loue et entretient des skis. Ce n’est pas lui qui vous donnera une leçon de ski mais l’école de ski EFS! Tout comme l’école de ski ESF ne fera pas l’entretien et la réparation des skis! »
  • Beaucoup de concessionnaires vous proposeront leurs services pour éviter de perdre les locations des machines que vous leur apporter. Ils engageront alors un retraité du village ou le p’tit gars en arrière de la boutique pour être votre guide! Le tout en parfaite ignorance de ce qu’est une assurance RC, une procédure pour faute professionnelle et la logistique de sécurité décrite ci-haut! À vos risques et périls!
Avec ce petit guide du castor junior, vous avez tout en mains pour bien choisir votre fournisseur de raids et faire de vos vacances un souvenir inoubliable. N’oubliez pas que la prudence n’a pas de prix! (Informations recueillies auprès Fédération des Clubs de Motoneige du Québec, corps policiers, services d’urgences et guides.)

DÉCOUVREZ NOS AUTRES FORFAITS

AVENTURES COURTES
1 - 2 jours
SÉJOURS MULTI-ACTIVITÉS
6 - 8 jours
RAIDS MOTONEIGE
6 - 8 jours
TRAÎNEAU/TRAPPEUR
6 - 7 jours
VOTRE AVENTURE AVEC ANIMATOURS

Notre bureau est au Québec
Site web: www.raidcanada.com

Suivez nos belles aventures sur:
Voyez notre page Facebook
 
Pour nous appeler directement au Canada:

ANIMATOURS: Tél: 001-(819)-424-5809
(Attention: moins 6h de décalage horaire!)

63, Domaine Garceau
St-Donat-de-Montcalm
Québec, Canada, J0T 2C0

Nos aventures et
camps de vacances pour enfants

Camps de vacances Animatours
 
Demi-journée motoneige, demi-journée traineau à chiens, journée motoneige, journée ski alpin, balade raquette avec un trappeur, survie en forêt, fondue au fromage en refuge, fondue au chocolat en forêt, séjours multi-activités au Québec Canada, raids motoneige Québec Canada, expédition traineau à chiens, séjour du trappeur, Séjour Canada Vacances Québec, Sejour Quebec, Circuit motoneige Canada.

Animatours est une entreprise Canadienne, membre de l'Association des Camps du Québec, opérant des programmes de sorties scolaires de plein air, un camp de vacances d'été linguistique anglais, ski nautique/wakeboard et un programme théâtre ainsi que des programmes sportifs de plein air en hiver proposés aux adultes étrangers, aux groupes scolaires du Canada et internationaux. Elle détient une assurance Responsabilité Civile de 5 millions de dollars par l'ACQ et travaille en collaboration avec ATR FRANCE,Le Coudray rue de la Briqueterie 95380 LOUVRES
Licence LI 038.096.0001 RCP M.M.A.

Crédit photos et nos partenaires:

Courriel: info@raidcanada.com
© 2019 RaidCanada.com
Site par IPF